Accueil > Programmes > > Fiche
Anémone
ANÉMONE

Voici un grand nom du cinéma français qui est aussi talentueuse que modeste.

Anémone, qui doit son nom de scène au premier film dans lequel elle a joué, est également une femme de théâtre.

Actuellement à l'affiche du « Petit Nicolas » de Laurent Tirard, Anémone se fait plus rare au cinéma pour se consacrer davantage à la lutte pour l'altermondialisme.

Anémone au théâtre

De son vrai nom, Anne Bourguignon, Anémone pousse son premier cri le 9 août 1950 à Paris. Née d'une famille de bourgeois, elle passe une enfance dorée au Chateau Mauras à Pujols sur Ciron en Gironde.

Durant son adolescence, elle est une jeune fille révoltée qui se fait renvoyer du lycée privé Notre-Dame-des-Invalides. Par ailleurs, Anémone montre très tôt sa passion pour la comédie tel qu'elle commence à monter les planches au lycée.

En 1968, elle obtient son premier rôle au cinéma dans « Anémone » de Philippe Garrel où elle se fait créditer sous son vrai nom, Anne Bourguignon.

Un an plus tard, elle prend le nom Anémone comme nom d'actrice et joue dans « Je. tu. elles » de Peter Foldes. Durant la même époque, Anémone joue au café-théâtre La Veuve Pichard avant de rejoindre la troupe du Splendid.


Rôles attachants

Avec le succès du Splendid, Anémone obtient de nombreux rôles au cinéma. En 1980, elle tourne dans « Je vais craquer » de François Leterrier où elle joue le rôle de Liliane qui s'entiche d'un homme marié, incarné par Christian Clavier.

Un an plus tard, elle figure dans « Viens chez moi, j'habite chez une copine » de Patrice Leconte , où elle joue le rôle d'Adrienne, une artiste.

Mais c'est avec « Le père-noël est une ordure » adapté de la pièce éponyme du Splendid qu'Anémone crève l'écran. Réalisé par Jean-Marie Poiré, l'actrice y incarne le rôle de Thérèse, mariée à Pierre Mortez, interprété par Thierry Lhermitte .

Le film obtient un formidable succès et propulse Anémone au rang des actrices préférées des Français. En 1985, elle fait à nouveau sensation dans « Le mariage du siècle » de Philippe Galland où elle incarne le rôle de la Prince sse Charlotte.


César et engagement

L'année 1986 marque un nouveau tournant dans la carrière de l'actrice dans son rôle dans « Le grand chemin » de Jean-Loup Hubert. Elle y interprète le rôle de Marcelle, une paysanne qui élève un jeune parisien aux cotés de son mari, incarné ici par Richard Bohringer .

« Le grand chemin » est un véritable chef-d'oeuvre et obtient une nomination du meilleur film lors de la cérémonie des Césars. Avec l'interprétation magistrale des acteurs principaux du film, Anémone obtient le César de la meilleure actrice tout comme son partenaire, Richard Bohringer qui reçoit celui du meilleur acteur.

Suite au succès du film, Anémone choisit des personnages singuliers dans des films tels, « Pas très catholique » de Tonie Marshall ou encore « Le Petit Prince a dit » de Christine Pascal.

Au début des années 2000, l'actrice française s'engage dans la lutte pour l'altermondialisme. Ainsi, en 2002, elle devient porte-parole de Attac pour un commerce équitable.

Très discrète à propos de sa vie privée, Anémone est mariée et a deux enfants.

Après trois ans d'absence sur le grand écran, l'actrice nous revient dans l'adaptation cinématographique des livres de Sempé et Goscinny intitulé, « Le petit Nicolas » où elle campe le rôle de mademoiselle Navarrin.

Partager :

Vous pouvez regarder cette vidéo sur l'application NRJ 12

Téléchargez l'application

>Continuez sur le site nrj12.fr