Accueil > La chaine > Fiches artistes > Fiche
Frédéric Diefenthal
FRÉDÉRIC DIEFENTHAL

Né le 26 juillet 1968 dans le Val-de-Marne, à Saint-Mandé, Frédéric Diefenthal est un acteur et producteur d'origine française.

Après avoir terminé ses études à l'âge de 15 ans, il fait une entrée dans l'univers de l'hôtellerie, puis de la coiffure, avant de poser un pied dans celui du théâtre.

C'est pourtant là qu'il va se découvrir et décidera de poursuivre une carrière de comédien.

Les années 90

Vers le début des années 90, Frédéric Diefenthal fait un premier pas à l'écran en faisant une apparition dans des spots publicitaires.

Talentueux, il se fait facilement découvrir et ne tardera pas non plus, dans la même période, à décrocher son premier rôle.

Il fera ainsi sa première apparition en tant qu'acteur dans le téléfilm de Marcel Bluwal, « Les ritals », en 1990.

Il sera ensuite dans « Billy », toujours de Marcel Bluwal en 1991, dans « Maria des eaux-vives » de Robert Mazoyer en 1992, ainsi que dans la série « Goal » en 1992.

En 1993, il incarnera le personnage de « Colas » dans la série de TF1 « Le juge est une femme » et ce, jusqu'en 2000.

Il jouera également dans quelques longs métrages dans la même foulée, dont le film de Laurence Ferreira Barbosa « Les gens normaux n'ont rien d'exceptionnel » en 1992, « Une histoire d'amour à la con » d'Henri-Paul Korchia en 1995, ou encore le long métrage de Bertrand Tavernier « Capitaine Conan » en 1996.

Bien que ne connaissant pas à proprement parler un fou succès, ces premiers rôles vont permettre à Frédéric Diefenthal de s'identifier dans le cinéma français.

Désormais, il est reconnu en tant que comédien, amateur encore certes mais il ne tardera pas à s'imposer en tant que professionnel, avec le film « Taxi » en 1998.


Taxi

Réalisé par Gérard Pirès et produit par Luc Besson, le film « Taxi » offre en effet à Frédéric Diefenthal l'opportunité de démontrer ses talents d'acteur, dans le personnage d'Émilien Coutant-Kerbalec.

Un rôle qui va lui permettre de franchir la porte de la célébrité et pour lequel il sera nominé aux Césars pour le meilleur espoir masculin.

Le long métrage, quant à lui, fera un grand « boum » sur le plateau cinématographique français et va remporter plusieurs titres aux Césars du cinéma en 1999.

Au cours des années qui vont suivre, Frédéric Diefenthal ne se contentera plus de petits rôles. En 1999, il jouera entre autres le rôle de Philippe dans le film de Guila Braoudé « Je veux tout » et se retrouvera également dans « Taxi 2 », cette fois-ci réalisé par Gérard Krawczyk.

Au cours de la même année, il fera aussi une apparition remarquée dans « Six-pack » d'Alain Berbérian, aux côtés de Richard Anconina.

Il incarnera dans la foulée plusieurs grands rôles, dont celui de Martin dans le film de Jean-Paul Salomé « Belphégor » en 2000, aux côtés de Sophie Marceau, Moïse dans « Le mal de mère » d'Édouard Molinaro et enfin l'inspecteur Mathias dans « Dédales » de René Manzor.

On le retrouvera également dans le rôle d'Alexandre dans « L'incruste » de Corentin Julius.

Satisfaisant le souhait d'un public impatient, il reviendra également dans « Taxi 3 » en 2002.


Un calendrier rempli

Sorti du rang des amateurs grâce à la saga « Taxi », mais également grâce à son apparition remarquée dans Belphégor avec Sophie Marceau, Frédéric Diefenthal acquiert automatiquement une place prestigieuse dans le cinéma français.

Après son rôle de Frédo dans « Nos amis les flics » en 2003 et celui de Philippe dans « Le souffleur » dans la même année, il va se surpasser à nouveau dans « Avant qu'il ne soit trop tard » de Laurent Dussaux en 2004.

Il se retrouvera ensuite, une fois de plus, au coeur du succès avec son rôle de Renart dans le film d'animation « Le roman de Renart » en 2005.

Au cours de la même année, il va également se démarquer dans la célèbre série de France 2 « Clara Sheller », dans laquelle il jouera le rôle de JP, aux côtés de Mélanie Doutey.

On le retrouvera également dans la série de Nicolas Cuche, « David Nolande » en 2006 et dans « Flics » en 2008.

Entre temps, en 2007, l'acteur s'affiche à nouveau dans « Taxi 4 ».

Il apparaîtra ensuite dans le téléfilm « Le gendre idéal 2 » en 2009 et décrochera également le premier rôle dans la série de Arnaud Selignac « Cartouche » au cours de la même année.

En dehors de ses passages à l'écran, Frédéric Diefenthal continue également de faire ses preuves dans le monde du théâtre.

Après « Bagatelle(s) » et « Roméo et Juliette » en 1996, on le retrouve sur scène dans « L'importance d'être constant » d'Oscar Wilde en 2006.

Côté coeur, Frédéric Diefenthal est actuellement marié à l'actrice Gwendoline Hamon. Le couple a donné naissance à un fils, Gabriel, en 2004.

Partager :
PHOTOS

Vous pouvez regarder cette vidéo sur l'application NRJ 12

Téléchargez l'application

>Continuez sur le site nrj12.fr